Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lubies et obsessions d'un âne debout

Mes lubies et mes obsessions, au gré de mes humeurs et de l'air du temps.

Gratuit tout compris

Publié le 4 Janvier 2013 par âne debout in recadrage

creer-un-site-ecommerce-gratuit

 

Je m’informe sur des sites internet d’information :

logo__si.jpgArrêt sur images moyennant un abonnement de 3,50€ par mois,

mediapart.jpgMediapart moyennant un abonnement de 9,00€ par mois.

Au total ça correspond en gros au prix de 2 paquets de cigarettes. Et je ne fume plus depuis 4 ans alors hein !

 

Pourquoi ces sites payants alors qu’il en existe des gratuits ?

C’est une excellente question et je me remercie de me l’avoir posée.

Comment ? On dit de me l’être posée ?

Alors on dit avoir posé une question à quelqu’un et s’être posé une question à soi-même ? Ah bon !

Bon. Plouf plouf, c’est une excellente question et je me remercie de me l’être posée. Ça va comme ça ? Pffff !

 

Où en étais-je, avant d’être bêtement interrompu ?

Bêtement oui, parfaitement. Parce que je regrette mais il ne faut pas être très intelligent pour trouver normal qu’on dise avoir posé une question à quelqu’un et s’être posé une question à soi-même. Je regrette.

On se calme.

Pourquoi ces sites payants alors qu’il en existe des gratuits ?

C’est une excellente question et je me remercie de me poser les questions que je veux.

 

Sur ces sites, je suis un client qui vient acheter une marchandise à un marchand. Le marchand a intérêt à ce qu’elle soit bonne, cette marchandise, sinon je ne viendrai plus.C'est moi le roi.

Surtout qu’on vient de m’énerver grave là.

De plus, il n’y a pas d’annonceur qui vient m’embêter pour me vendre une autre marchandise pendant que je suis occupé avec ce que je suis venu chercher.

Il y a un marchand, une marchandise et un client, c’est tout.

Et c’est très bien comme ça.

Et ça vaut bien 2 paquets de clopes.

 090506-kiosque-journaux.jpg

Qu’y a-t’il sur les sites gratuits ? Qui suis-je sur un site gratuit ?

Il n’y pas de marchand puisqu’on n’y vend rien.

Il n’y a pas de client puisqu’on n’y achète rien.

Il y a ce qui ressemble à de la marchandise mais personne ne la vend et personne ne l’achète. Et pourtant elle tourne !

Il y a des annonceurs. Ah oui, il y a des annonceurs.

 panneaux.jpg

L’annonceur est la personne qui tente de faire savoir qu’elle vend une marchandise (un bien ou un service), faite par lui ou quelqu’un d’autre, afin que quelqu’un achète cette marchandise.

Le marchand est la personne qui vend à quelqu’un une marchandise (un bien ou un service), faite par lui ou quelqu’un d’autre.

Le client est la personne qui achète une marchandise (un bien ou un service) à un marchand.

 

Sur les sites gratuits tout est chamboulé.

L’annonceur paye, donc c’est lui le client.

Le site encaisse, donc c’est lui le marchand. Et il a intérêt à ce que la marchandise soit bonne sinon l’annonceur ne viendra plus. C'est l'annonceur le roi.

Je suis qui, moi, là-dedans ?

 

Je me demande, et croyez-moi ce n'est pas facile à digérer, je me demande si, tout compte fait, je me demande si la marchandise ce ne serait pas moi.

 

Commenter cet article

Pangloss 10/05/2013 12:13


On peut retourner le problème: avec la pub tu es la marchandise mais tu es client de l'annonceur qui a intérêt à ce que l'emballage de sa pub (le site gratuit) te plaise et plaise au plus grand
nombre. Il incitera donc le site à être le plus factuel possible (je n'ose pas dire objectif) car le lecteur cherchera avant tout de l'information.


A l'inverse, le site payant (sans pub mais pas sans fichier clients) doit plaire uniquement à ses lecteurs et a donc
intérêt, pour se différencier de ses concurrents, à ajouter une nouvelle dimension à son produit: l'opinion. Le lecteur qui paie recevra en prime, l'opinion de ceux qui font le canard. Comme il
paie, il estimera qu'il a bien le droit de refuser qu'on lui fournisse une opinion de droite s'il est de gauche et vice-versa. Il veut qu'on le caresse dans le sens du poil et qu'on lui dise
qu'il a raison de penser ce qu'il pense. Et pour ne pas le déranger, on ne lui infligera ni les opinions ni les informations dérangeantes.

âne debout 03/12/2014 17:41

Et parfois l'annonceur est même le vrai propriétaire du média, va faire ton métier de journaliste avec ça.

William 03/12/2014 17:10

"mais tu es client de l'annonceur"
Non. L'annonceur aimerait bien que tu sois son client, et "a intérêt à ce que l'emballage de sa pub (le site gratuit) te plaise et plaise au plus grand nombre", mais a surtout intérêt à ce qu'on ne dise pas de mal de lui dans le canard. Et cela valant pour tous les annonceurs, il devient difficile pour le canard de dire la vérité sur les annonceurs, quand celle-ci n'est pas bonne pour l'annonceur.
Petit défi : Trouver un féminin qui dit tout le mal qu'il pense de LVMH ou l'Oréal... Vous avez... longtemps en fait.

âne debout 17/05/2013 19:01



Mouais !


Je faisais de la logique, tu viens faire de la psychologie. Je préfère quand même que le journaliste s'occupe du sens de mon poil plutôt que de celui de l'annonceur. L'annonceur cherche le plus
grand nombre. Or, pour lui fournir le plus grand nombre, le journaliste aura tendance à faire du consensuel ou du spectaculaire, en gros de racoler. En tous cas il s'interdira de déplaire à
l'annonceur et n'en sera donc pas indépendant.


Je me répète un peu mais ce sujet fait vraiment partie de mes "obsessions". Est-ce une de mes "lubies" ?



chervalin 12/01/2013 23:32


Je ne te reconnais plus l' âne. Tu parles de commerce de client, de marchandise


Pour ma part je m'en tape. acheter un hebdo ou guetter ce qui se dit sur médiapart ou arret sur images que je fréquente autant que rue 89, ce que j'attends c'est un point de vue pas une
marchandise à ingurgiter.


Et puis aussi me marrer


belle et chouette année à toi et à ton humour.

âne debout 14/01/2013 12:24



Je parle surtout de l'indépendance des journalistes. Dis-moi qui te nourrit et je te dirai de qui tu dépends.


Un journal entretenu pas la pub ou les subventions publiques est dépendant des annonceurs ou des pouvoirs publics. Un journal entretenu pas ses lecteurs est indépendant des pouvoirs,
politiques, financiers ou autres.


Après, il lui faut être bon et compétent sinon le lecteur ne vient plus acheter le journal. Il y a bien un acte d'achat donc une relation commerciale.



Le kiosque aux Canards 08/01/2013 23:28


C'est po faux... D'ailleurs, si on pouvait grouper un certains nombre de départs prévus, ce ne serait pas mal

Le kiosque aux Canards 07/01/2013 15:17


T'ain... C'est dramatique ... Moi je suis toi je me barre en Russie ;-)

âne debout 08/01/2013 20:46



Ah, la Russie n'est plus ce qu'elle était. C'est très mal fréquenté ces temps derniers.



Le kiosque aux Canards 06/01/2013 16:54


Et si la question que tu te poses à toi-même était en afit une question globale de société ;-)

âne debout 07/01/2013 11:51



Toutes les questions que je me pose sont des questions de société, je vous ferai dire. Et les réponses que j'y apporte sont des solutions pour la société dans son ensemble.


Malheureusement personne ne m'écoute ;o)))


Merde à la fin ! C'est vraiment trop pinjuste !