Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lubies et obsessions d'un âne debout

Mes lubies et mes obsessions, au gré de mes humeurs et de l'air du temps.

La mathématique du français

Publié le 31 Mai 2013 par âne debout in balançage

Tous les matins sur France Inter, à 8H17, Bernard Guetta nous donne sa chronique géopolitique.

Bernard-Guetta.jpg

 

Il écrit bien, Bernard Guetta, il écrit un français très académique. Ses phrases sont bien construites, syntaxiquement irréprochables. De plus, il lit en mettant bien en évidence sa ponctuation, elle aussi irréprochable.

Ce qu’il dit est peut-être intéressant. Je n’en sais rien.

Je n’en sais rien parce que je n’écoute pas ce qu’il dit. Plutôt, mon esprit n’imprime pas ce qu’il dit. Il parle d’un ton où j’entends : « Écoutez comme j’écris bien le français, vous pouvez chercher, vous ne trouverez pas d’erreur. Écoutez, vous allez être épaté ».

Effectivement, je suis épaté. Épaté mais pas intéressé. À la radio on parle. Lui ne parle pas, il lit. Et pas très bien, en ce sens qu’il n’attrape pas l’auditeur.

En tous cas, moi, il ne m’attrape pas.

Je l’entends donc, d’une oreille distraite et, même sitôt après son intervention, je serais bien incapable de vous dire de quoi il vient de parler.

C’est dommage parce que la géopolitique est certainement très importante. Non ?

Comment ? Vous n’avez pas d’avis ? Vous votez ?

Hé bien ! Je peux être tranquille.

Ça ne fait rien, avec Bernard Guetta je suis tranquille sur un point, je sais que la langue française ne sera pas égratignée. C’est toujours ça de pris.

Pourtant, mon oreille ne doit pas être si distraite que je vous le dis puisque, ce matin, elle a sursauté. Parfaitement. Vous n’avez jamais vu une oreille sursauter ? Hé bien la mienne, quand elle sursaute, a tendance à entraîner ma tête dans son sursaut si bien que mon attention s’en trouve aussitôt éveillée. C’est précisément ce qui s’est passé ce matin.

La raison de ce sursaut ? Je cite mot pour mot :

« Cet accord fait la part belle aussi bien aux préoccupations allemandes que françaises »

Faute très fréquente, je le sais, mais je n’arrive toujours pas à m’y faire. Pour moi, c’est aussi grave que de mal placer une parenthèse dans une formule mathématique.

Si, dans une formule mathématique, une parenthèse est mal placée, le résultat est quoi ? Faux, parfaitement.

Comment aurait-il dû formuler sa phrase ?

« Cet accord fait la part belle aux préoccupations aussi bien allemandes que françaises »

« Cet accord fait la part belle aussi bien aux préoccupations allemandes qu'aux françaises »

« Cet accord fait la part belle aux préoccupations allemande aussi bien qu'aux françaises »

« Cet accord fait la part belle aux préoccupations allemandes aussi bien qu’aux préoccupations françaises »

Certaines de ces formules sont lourdes, je vous le concède, mais elles sont toutes correctes.

« Cet accord fait la part belle aussi bien aux préoccupations des Allemands qu’à celles des Français »

Je vote pour la dernière. Allez, vendu ! Je la répète :

« Cet accord fait la part belle aussi bien aux préoccupations des Allemands qu’à celles des Français »

 

 

 

Commenter cet article

zozefine 09/06/2013 10:55


je te trouve bien sévère avec cette ellipse. mais depuis mon passage dans les méandres de la langue orale française, et l'infinie diversité de ses moyens d'exprimer clairement la pensée, je suis
devenue relativement "sourde" aux explosions syntaxiques... à part ça, bravo guetta, il a réussi à te faire écouter et non plus entendre...

âne debout 09/06/2013 11:43



Ah non, pas vraiment, je n'ai pas écouté et serais bien incapable de te dire quelle est cette "part belle".


Pour ce qui est de ma sévérité, je sais que la langue évolue, que c'est normal et que de toutes façons il n'y a aucunes raisons de vouloir la figer à l'état où elle se trouve à un moment donné
mais , même si je m'efforce d'être tolérant, je ne puis accepter la facilité que si elle ne dénature pas le sens et ne nuit donc pas à la compréhension.



Mon Nombril 04/06/2013 18:29


Guetta, il lit pas, il bégaie.


" la part belle ", c'est la grosse part. Donc dans leur gâteau, il y a 2 grosses parts et des miettes pour les 25 autres. Vive la démocratie européenne

âne debout 09/06/2013 11:34



Ce n'est plus de la mathématique, c'est de la patisserie.



les cafards 01/06/2013 11:50


moi j'entends surtout ses plaidoyers pro Europe. Il doit souffrir en ce moment ce pauvre Bernard

âne debout 02/06/2013 20:48



Surtout pro commission européenne. Parce que moi aussi je suis pro Europe, mais pas la même.