Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lubies et obsessions d'un âne debout

Mes lubies et mes obsessions, au gré de mes humeurs et de l'air du temps.

Rondement mené

Publié le 15 Septembre 2010 par âne debout in enquêtage

C’est une fadette qui a permis à la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) de démasquer David Sénat, conseiller de MAM, comme la taupe qui transmettait les documents à Gérard Davet, journaliste du Monde. J'ai lu ça dans plusieurs articles consacrés à cette affaire.

 

La fadette ?

 

Fadette.jpg

 

Je ne l’imagine pas comme ça, moi, la petite Fadette. C’est vrai, elle est un peu particulière, l’héroïne de Georges Sand, mais pas le genre à dénoncer :

 

Comme il marchait la tête basse et les yeux fichés en terre, il sentit quelqu'un qui lui tapait l'épaule, et se retournant il vit la petite-fille de la mère Fadet, qu'on appelait dans le pays la petite Fadette, autant pour ce que c'était son nom de famille que pour ce qu'on voulait qu'elle fût un peu sorcière aussi. Vous savez tous que le fadet ou le farfadet, qu'en d'autres endroits on appelle aussi le follet, est un lutin fort gentil, mais un peu malicieux. On appelle aussi fades les fées auxquelles, du côté de chez nous, on ne croit plus guère. Mais que cela voulût dire une petite fée, ou la femelle du lutin, chacun en la voyant s'imaginait voir le follet, tant elle était petite, maigre, ébouriffée et hardie. C'était un enfant très causeur et très moqueur, vif comme un papillon, curieux comme un rouge-gorge et noir comme un grelet.

 

Il faut reconnaître que la dernière phrase peut nous mettre la puce à l’oreille. « Un enfant très causeur… ». Trop causeur peut-être. Elle l’aurait dénoncé sans le faire exprès ? Des paroles involontaires et mal évaluées ?

 

Non, je ne le sens pas. L’explication ne va pas. Il doit y avoir autre chose. Voyons plus loin.

« Vif comme un papillon ». Mais bien sûr, où avais-je la tête ? Un papillon.

 

Quelqu’un aurait déposé un papillon sur le pare-brise du directeur de la DCRI pour dénoncer David Sénat. D’ailleurs on avait un indice puisque ce conseiller a été muté à Cayenne.

Cayenne. Le bagne. Papillon. Non, vous ne voyez pas ? Henri Charrière ?

 

 

 

Papillon

 

 

Mieux maintenant ?

 

Vous savez quoi ? Je crois que nous sommes sur la bonne piste. J'ai un indice complémentaire qui le confirme : il existe un papillon qui s’appelle le fadet commun. En plus, il est très connu. Regardez.

 

Fadet.jpg

 

La femelle, ce doit être la fadette commune. Que ce soit une femelle qui ait parlé, ça ne m’étonne qu’à moitié. Quoi hou ? Dites-donc, si Aurore Dupin, baronne Dudevant, a choisi un prénom d'homme pour écrire La petite Fadette c'est peut-être un peu pour brouiller les pistes, non ?

 

Bon, arrêtez de me disturber et reprenons nos indices.

 

Nous avons donc un papillon femelle, évadée du bagne de Cayenne, copine avec la petite Fadette, qui s’est posée sur le pare-brise de la voiture de Bernard Squarcini, directeur de la DCRI. Et que transportait-elle, imprimée sur ses ailes, cette fadette commune ? Je vous le donne en mille :

la facture detailléete du téléphone de David Sénat.

 

Je ne vois pas de meilleure explication.

 

facture-detaillee.jpg

 

C’est fou non ?

 

Commenter cet article

âne debout 16/09/2010 14:44


Au contraire : pendant que je fais ça elle est tranquille.


Duchesse 16/09/2010 09:10


Ah Ah Ah ! Ca doit lui faire de bonnes journées, à Maman, non ?