Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lubies et obsessions d'un âne debout

Mes lubies et mes obsessions, au gré de mes humeurs et de l'air du temps.

Comblons une lacune

Publié le 19 Septembre 2013 par âne debout in écoutage, copinage, repiquage, amusage

À la demande générale des cafards en commentaire de mon billet sur la lumachelle, je viens ici vous donner à déguster un fleuron de la culture française.

Comment ? De quels cafards je parle ?

Mais de ceux-ci voyons :

Voici donc les vraies paroles de la célèbre chanson paillarde :

LE DUC DE BORDEAUX

Le duc de Bordeaux ressemble à son frère,
Son frère à son père et son père à mon cul ;
De là je conclus qu'le duc de Bordeaux
Ressemble à mon cul comme deux gouttes d'eau.
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
Le duc de Chevreuse ayant déclaré
Que tous les cocus devraient être noyés,
Madame de Chevreuse lui a demandé
S'il était certain de savoir bien nager.
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
Madame la duchesse de la Trémouille,
Malgré sa pudeur et sa grande piété,
A patiné plus de paires de couilles
Que la Grande Armée n'a usé de souliers.
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
Le roi Dagobert a une pine en fer,
Le bon Saint-Eloi lui dit: « Eh bien ! mon roi,
Si vous m'enculez, vous m'écorcherez »
« C'est vrai, dit le roi, j'en f'rai faire une de bois ».
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
J'emmerde le roi et le comte d'Artois,
Le duc de Berry et la duchesse aussi ;
Le duc de Nemours, j'l'emmerde à son tour
Le duc d'Orléans, je l'emmerde en même temps !
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
Chasseur as-tu vu le trou de mon cul ?
Si tu veux le voir, tu reviendras ce soir ;
Moi, j'ai vu le tien, je n'en ai rien dit,
Si tu vois le mien, tu n'en diras rien.
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
La p'tite Amélie m'avait bien promis
Trois poils de son cul pour en faire un tapis ;
Les poils sont tombés, l'tapis est foutu,
La p'tite Amélie n'a plus d'poil à son cul.
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.
La bite à papa qu'on croyait perdue,
C'était la p'tite bonne qui l'avait dans les fesses ;
La bite à papa n'était pas perdue,
C'était la p'tite bonne qui l'avait dans le cul.
Taïaut, Taïaut, Taïaut !
Ferme ta gueule, répondit l'écho.

Bien qu'ils aient modifié les paroles, il n'est pas inintéressant d'écouter la version qu'en ont enregistrée Les 4 Barbus, histoire de bien se mettre la ritournelle en tête.

Commenter cet article

les cafards 20/09/2013 20:13

ohhhhhhh on la garde celle-là !!!!!!!!!!!!!! ça va faire un tube !

âne debout 20/09/2013 23:27

Bande de gamins !