Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lubies et obsessions d'un âne debout

Mes lubies et mes obsessions, au gré de mes humeurs et de l'air du temps.

L'ancêtre du rap ?

Publié le 13 Octobre 2010 par âne debout in écoutage

Bob Dylan

Subterranean Homesick Blues

 

 

Ce morceau date de 1965.

Le débit saccadé me fait penser au rap. De plus, le texte évoque un sujet habituel du rap.

On n'invente rien, on fait évoluer. La musique, j'en conviens, c'est une autre époque.

C'est mon adolescence.

 

Subterranean Homesick Blues Nostalgie souterraine Blues
Johnny's in the basement
Mixing up the medicine
I'm on the pavement
Thinking about the government
The man in the trench coat
Badge out, laid off
Says he's got a bad cough
Wants to get it paid off
Look out kid
It's somethin' you did
God knows when
But you're doin' it again
You better duck down the alley way
Lookin' for a new friend
The man in the coon-skin cap
In the big pen
Wants eleven dollar bills
You only got ten
Johnny est au sous-sol
Il prépare des médicaments
Je suis sur la chaussée
Je pense au gouvernement
L'homme en trench-coat
Sort son insigne, chômedu
Dit qu'il a chopé une mauvaise toux
Veut qu'on la lui vire
Fais gaffe gamin
Ca tu l'as d'jà fait
Dieu sait quand
Mais tu le fais encore
Tu ferais mieux de passer ton chemin
Et chercher un nouvel ami
L'homme à la casquette de peau
Dans la grande taule
Veut des billets de onze dollars
T'as que ceux d'dix
Maggie comes fleet foot
Face full of black soot
Talkin' that the heat put
Plants in the bed but
The phone's tapped anyway
Maggie says that many say
They must bust in early May
Orders from the D. A.
Look out kid
Don't matter what you did
Walk on your tip toes
Don't try "No Doz"
Better stay away from those
That carry around a fire hose
Keep a clean nose
Watch the plain clothes
You don't need a weather man
To know which way the wind blows
Maggie arrive le pas léger
La figure pleine de suie noire
Elle dit que la rousse a planté
Des agents dans sa couche mais
Le téléphone est écouté
Maggie dit que beaucoup disent
Qu'ils doivent mettre au trou début mai
Ordre du Procureur
Fais gaffe gamin
Peu importe ce que t'as fait
Marche sur la pointe des pieds
N'essaie pas "Pas de dose"
Mieux vaut rester loin de ceux
Qui trimballent un tuyau de feu
Garde le nez propre
Gaffe aux civils
T'as pas besoin d'un "monsieur météo"
Pour savoir d'où vient le vent
Get sick, get well
Hang around an ink well
Ring bell, hard to tell
If anything is goin' to sell
Try hard, get barred
Get back, write braille
Get jailed, jump bail
Join the army, if you fail
Look out kid
You're gonna get hit
But users, cheaters
Six-time losers
Hang around the theaters
Girl by the whirlpool
Lookin' for a new fool
Don't follow leaders
Watch the parkin' meters
Sois malade, sois en forme
Rôde bien ton encre
Sonne la cloche, dur de dire
Si quoique ça soit va se vendre
Tente fort, fais-toi rembarrer
Reviens, écris en braille
Vas en taule, fais sauter la caution
Rejoins l'armée, si tu échoues
Fais gaffe gamin
Tu vas prendre le coup
Mais ceux qui t'utilisent, qui trichent
Qui perdent six coups
Traînent autour des spectacles
La fille près du tourbillon
Cherche un nouveau couillon
Ne suis pas les leaders
Surveille plutôt les parcmètres
Ah get born, keep warm
Short pants, romance, learn to dance
Get dressed, get blessed
Try to be a success
Please her, please him, buy gifts
Don't steal, don't lift
Twenty years of schoolin'
And they put you on the day shift
Look out kid
They keep it all hid
Better jump down a manhole
Light yourself a candle
Don't wear sandals
Try to avoid the scandals
Don't wanna be a bum
You better chew gum
The pump don't work
'Cause the vandals took the handles
Ah renais, reste au chaud
Culottes courtes, romance, apprend la danse
Sois sapé, sois béni
Essaie de réussir
Plais-lui à elle, à lui, fais des cadeaux
Ne vole pas, n'enlève pas
Vingt ans d'école
Et ils te mettent à l'équipe de jour
Fais gaffe gamin
Ils te cachent tout
Vaut mieux sauter dans un trou
Allume-toi une chandelle
Ne porte pas de sandales
Tâche d'éviter les scandales
Ne deviens pas un clochard
Mâche plutôt du chewing-gum
La pompe ne marche pas
Car les vandales ont pris les anses

Traduction de Pierre Mercy et François Guillez

 

Paroles et traduction provenant du site www.bobdylan-fr.com

 

Commenter cet article

Juntos 14/10/2010 11:15


Pas convaincu pour le lien avec le rap. Certes, il y a un texte plus parlé que chanté par moments, avec un débit rapide. Mais il y a une vraie section rythmique, et une mélodie, absentes du rap.


âne debout 14/10/2010 17:11



Je trouve aussi. Mais, quand on dit ce genre de choses, on est vite traité de vieux con.


Le rapprochement que je fais avec le rap vient surtout du fait que les paroles sont scandées de façon rapide et saccadée.


 



geo 14/10/2010 09:55


ahhhhh!! du Bob Dylan..du Joan Baez...oui cette chanson pourrait être du rap...quoique..le rap c'est le mal être du gus dans la société..
Dylan c'est le mal être de la société..ce qui fait un texte plus calme et plein de vérité, le rap n'est que violence incitation et partisan..
mais bon la musique et les goûts évoluent et c'est ....tant mieux même si l'on regrette notre époque (Woodstock)
tiens un truc intéressant hors du sujet
""http://faisonssecession.hautetfort.com/media/00/02/2228746739.pdf""
bonne journée et amicalement


âne debout 14/10/2010 10:34



Faut pas regretter notre époque. Notre jeunesse oui, mais pas notre époque. C'est maintenant notre époque. Nous ne sommes pas morts.


Quant au " truc intéressant hors du sujet ", je ne suis pas du tout d'accord avec ça, même si j'en ai après l'U.E.



cafardages.over-blog.com 13/10/2010 21:52


ca fait du bien de réécouter ce morceau ! mais on n'avait pas pensé au côté rap


âne debout 13/10/2010 22:32



C'est vrai. Ça m'est venu en l'écoutant ce matin. Une évidence subite et fulgurante. Quant à en faire l'ancêtre du rap, je prends bien soin d'y mettre un point d'interrogation. En fait, je
sollicite les avis.



Dr WO 13/10/2010 19:28


Il est vrai que cela ressemble à du rap mais en moins violent et de bon conseil.
Dr WO


âne debout 13/10/2010 21:23



O tempora ! O mores !



Pangloss 13/10/2010 18:26


C'était ma prime jeunesse: For the times they are a'changing"


âne debout 13/10/2010 21:17



Ça nous rajeunit pas mon pauv' monsieur.